COUPE DAVIS : la France humilie l'Argentine 5 à 0

La France a poursuivi son sans-faute dimanche en demi-finale de Coupe Davis, Gilles Simon, vainqueur d'Eduardo Schwank et Arnaud Clément, qui a battu Horacio Zeballos, apportant le 4e et 5e point aux Bleus contre l'Argentine au Palais des Sports de Gerland, à Lyon.

Il s'agit du deuxième succès d'affilée par 5 à 0 des Français, après avoir étrillé l'Espagne sur le même score en quarts de finale à Clermont-Ferrand. Au premier tour, l'Allemagne avait réussi à sauver l'honneur (4-1) en profitant de l'abandon de Jo-Wilfried Tsonga face à Simon Greul lors du 4e match.

La France retrouvera en finale du 3 au 5 décembre la Serbie ou la République tchèque, qui s'affrontent ce week-end à Belgrade.

La composition des simples du dimanche, disputés pour l'honneur après que la France a acquis le 3e point décisif samedi, avait été bouleversée par les capitaines.

Le duel Gaël Monfils - Juan Monaco a ainsi été remplacé par la rencontre Gilles Simon - Eduardo Schwank. Le Niçois, perturbé par un mal de gorge, a dû s'employer pour venir à bout en trois sets 7-6 (7/5), 6-7 (6/8), 6-3 de l'Argentin, déjà défait en double la veille par la paire Llodra-Clément.

Efficace sur sa mise en jeu, Simon, 41e joueur mondial, a cependant gâché deux occasions de conclure le match en deux sets. Il n'a converti sa première balle de break qu'au milieu du 3e set et concluait la rencontre par un ace.

Dans le dernier match, opposant Arnaud Clément à Horacio Zeballos, l'ambiance, jusque-là studieuse, s'est sérieusement débridée. Porté par une meilleure efficacité au service et commettant moins de fautes directes, Clément s'emparait du premier set 7-5 sur le service de son adversaire.

Zeballos laissait ensuite filer la deuxième manche et se retrouvait mené 5-0 quand Michaël Llodra, déchaîné, partait rejoindre le +kop+ argentin pour chanter et danser, empêchant la partie de reprendre.

Tandis que Zeballos prenait le micro de l'arbitre pour chanter, Llodra tentait d'embrigader Clément dans sa farandole, sans succès. L'Aixois concluait finalement à 6-1 le week-end parfait des Bleus qui recevaient l'ovation du public.