fr

en
  • Jeu 09 Mai 2013
  • 0 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
Entretien - Bishop Kassi d’Azito (Porte-parole) : «Pourquoi il faut assainir le milieu des évangéliques»
par : AFRICAVIEW.NET

Fondateur de la Mission évangélique de la délivrance des âmes, Bishop Kassi d'Azito préside aujourd'hui aux destinées de la Commission protestante évangélique tout comme il est le porte-parole des églises protestantes évangéliques de Côte d'Ivoire. A ce titre, il a entrepris de mettre de l'ordre dans cette famille depuis 2011 en initiant de grandes reformes. Pour la première fois, l'homme de Dieu a décidé de s'ouvrir à la presse pour partager sa vision.

L'inter : Bishop, pouvez-vous nous présenter la Commission protestante évangélique de Côte d'Ivoire ; et nous dire comment vous en êtes devenu le président ?

Bishop Kassi d'Azito : La Commission Protestante Évangélique est aujourd’hui l’institution évangélique la plus puissante de Côte d’Ivoire pour la simple raison qu’elle renferme plus de 50 Fédérations et Églises Protestantes Évangéliques. C’est la seule instance de décision des Protestants Evangéliques de Côte d'Ivoire pour la simple raison qu’elle fonctionne par mode de vote comme à l’Assemblée nationale pour l’adoption des textes et projets engageant tout le monde Évangélique. Aujourd’hui, je suis à la tête des églises Protestantes Évangéliques par la volonté de mes pairs. Après la crise post-électorale, les présidents de Fédérations et Églises, et non des moindres, ont décidé, le 21 juin 2011, que je parle en leurs noms devant les nouvelles autorités du pays. Le Pasteur Kpangui Bernard du CNEPECI fut le premier à me désigner comme Porte-parole, suivi de l’Apôtre Yao Bio sans oublier les Révérends Traoré Sidiki, Michel Vako, Bollou Camille qui ont, tous, décidé de mon choix à un moment où l'église était déboussolée. Vu la souffrance des hommes de Dieu et le nombre d'églises fermées pendant la crise, je n'ai pu me soustraire. Je me suis mis à l'ouvrage pour faire renaître l'église protestante évangélique de Côte d'Ivoire qui était discréditée aux yeux de tous. Grâce au travail abattu avec l'aide de tous, les pasteurs ont repris confiance, ils peuvent organiser leurs veillées en toute quiétude.

Les églises protestantes évangéliques ont été accusées, à tort ou à raison, d'avoir une grande responsabilité dans la crise qu'a connue la Côte d'Ivoire à travers de fausses prophéties. Qu'est-ce que vous faites pour redorer leur blason ?

Vous savez j’ai hérité d’une église malade, des pasteurs avaient tout perdu. Notre chaîne de radio « Fréquence vie » a été visitée par des hommes en armes, 17 Pasteurs ont perdu la vie pendant la crise, 477 églises ont été pillées ou détruites, certains pasteurs étaient victimes de représailles pour leur soutien au régime Gbagbo. Sans se voiler la face, il faut dire qu'environ 90% des évangéliques ont apporté leur soutien à l'ancien Chef de l’État qui est lui-même évangélique. Dès ma nomination, nous avons commencé par sécuriser les églises, encouragé les pasteurs, faire rentrer ceux qui étaient en exil au Ghana et faire libérer ceux qui avaient été arrêtés abusivement. Pour éviter que des pasteurs aillent mendier au palais présidentiel en s'adonnant aux fausses prophéties, nous avons entrepris d'assainir le milieu.

Que faites-vous concrètement pour assainir le milieu des évangéliques ?

Nous avons lancé un programme d’identification des pasteurs. Nous sommes dans un milieu où l’on ne sait qui est qui et qui fait quoi. De simples chômeurs chroniques (sans vocation) s’auto-proclament pasteur ; et ce sont ces individus qui jettent le discrédit sur toute la corporation en escroquant et abusant des fidèles. Aujourd’hui, dans le seul district d’Abidjan, c’est près de 7.000 pasteurs qui ont été officiellement identifiés. Le 02 mars 2013, nous avons démarré la remise des cartes d’identification pastorale. C’est la carte officielle des pasteurs de Côte d’Ivoire reconnue par les autorités compétentes. Nous sommes en train d’établir un programme pour atteindre les 30 régions et installer des gouverneurs par région, des commissaires par département et des délégués par ville. Histoire de quadriller le pays. Nous ne voulons plus voir un groupuscule de personnes décider au nom des pasteurs, mais donner le pouvoir aux pasteurs qui sont les gardiens de la grande famille protestante Évangélique. Notre objectif est d’atteindre, d’ici 2014, le taux de 10.000 Pasteurs. Nous avons de grands projets pour les pasteurs, car nous avons compris que la raison de toutes les divisions et palabres dans la famille protestante évangélique est la pauvreté. L’Église doit jouer un rôle de développement dans le pays. Mais pour y parvenir, il faut passer par l’identification. Plusieurs banques se bousculent pour accompagner nos projets et j’en suis fier. J’invite tous les pasteurs encore non identifiés de le faire pendant qu’il est encore temps. Je dispose aujourd’hui de près de 7.000 pasteurs identifiés. Je suis heureux de constater que les pasteurs se reconnaissent dans le travail accompli par la Commission Protestante Évangélique qui regorge en son sein 51 fédérations et organisations.

Bishop, vous êtes donc incontournable en Côte d'Ivoire ; et c'est à juste titre que l'on vous accuse d'être à l'origine du débarquement de l’ex Dg des Cultes, Diaby Dao Aminata ?

Non, je n'ai pas ce pouvoir qu'on me prête. En ma qualité de Porte-parole des Evangéliques, j’ai posé des préoccupations et condamné le rapatriement d’un pasteur de la Terre Sainte. Nous avons copie du décret portant création de la Direction des Cultes. Quand la Direction générale des Cultes s’érige en organisateur du pèlerinage tandis que le décret fait mention de superviser l’organisation, il y a problème. L’Etat ne peut être donateur, bénéficiaire et contrôleur. Les religieux ne sont pas des ignorants. Nous avons parmi nous des juristes et économistes pasteurs avec qui je travaille. L’on doit avoir un dialogue franc et milité pour la transparence totale. La bonne gouvernance est le projet phare du Président de la République et pour atteindre un Etat émergent à l'horizon 2020, nous devons absolument lutter contre la corruption dans les services publics. Notre rôle en tant qu’homme de Dieu est de dénoncer le faux et proclamer la vérité. Il faut absolument un débat franc sur le pèlerinage, vous remarquerez que tous les DG des Cultes qui ont voulu jouer avec l'organisation du pèlerinage en Israël sont tombés. L’on ne peut choisir la date de notre pèlerinage qui est sacré sans nous consulter, c’est scandaleux. Nous existons et représentons 07 millions de fidèles. C'est quand même un poids important avec lequel il ne faut pas badiner. Et ça, madame Dao ne l'a pas compris.

Réalisé par Internet par :
G. DE GNAMIEN

Source: L'Inter

  • Jeu 09 Mai 2013
  • 0 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
Visitée fois
 

Poser un commentaire

Code de sécurité

0 Commentaire(s)

[Aucun commentaire n'a encore été publié]

PETITION

Pétition : Opération «ENSEMBLE, mettons FIN à la FRANÇAFRIQUE»

Nous lançons l’opéra tion « ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»    L’opéra tion «ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»... Lire plus»

Sigez la Ptition | Cliquez Ici

AfricaView Radio

Sondage

Qui est l'homme de l'année 2011 en Côte d'Ivoire?







Annonces Classées

Facebook