fr

en
  • Jeu 06 Sep 2012
  • 0 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
La leçon ghanéenne au Togo / Refus d’extradition de Koné Katinan
Le Ministre Koné Katina, porte-parole du Président Gbagbo
par : AFRICAVIEW.NET

Le président ghanéen John Mahama Dramani, déclaré objet de toutes les pressions les plus, inimaginables par les hagiographes d’Alassane Ouattara, vient de déclarer le refus de son pays d’extrader le ministre Koné Katinan. Arrêté par Interpol Ghana et détenu à la Direction de la  Territoire ghanéen, Koné Katinan attend de connaître son sort, aujourd’hui mercredi, de la bouche des magistrats ghanéens. Et avant même que la justice ne se prononce, le président ghanéen a le le suspense, déclarant que la Constitution et les lois du pays ne permettent pas une si honteuse opération. Un point un trait ! Du coup, le président John Mahama Dramani indique que, bien qu’étant président de la République, l’extradition ou non d’un réfugié vivant sur le territoire ghanéen ne dépend pas de lui, mais de la Constitution et des lois de son pays ; que tout président de la République qu’il est, il n’est pas lepropriétaire de l’Etat ghanéen mais est plutôt le premier serviteur de son pays, de par la Constitution et les lois qui organisent son fonctionnement. C’est une leçon de démocratie au président du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé. Souvenez-vous, il y a quelques mois, sans interroger ni la
Constitution de son pays ni les lois et accords internationaux qui protègent les réfugiés dans le monde, Faure Gnassingbé a prestement livré pieds et mains liés le ministre Moïse Lida Kouassi à Alassane Ouattara. Et le réfugié politique a été trainé comme un butin de guerre, torturé et humilié de Lomé à Abidjan. Mais, la différence de comportement entre les présidents ghanéen et togolais ne surprend pas. Au Togo, à la mort de Gnassingbé père, le président de l’Assemblée nationale qui devait lui succéder, selon la Constitution, a été pris en otage hors du pays pour permettre à Gnassingbé fils, c’est-à-dire Faure, de le supplanter en violant la Constitution. Et de nos jours, au Togo, la clameur publique conspue chaque jour Faure Gnassingbé pour déficit chronique de démocratie. Là où, au Ghana, pays déclaré exemplaire pour la démocratie, la succession de feu John Atta Mills, s’est faite en douceur, selon la Constitution. Oui, le Ghana, ancienne colonie britannique, totalement libérée, montre que la leçon de démocratie y est bien assimilée. Ce qui n’est pas le cas dans les anciennes colonies françaises comme le Togo et la Côte d’Ivoire où le bon président est celui qui viole la Constitution, des fois sous la dictée de l’ancienne métropole.
« Oh honte ! ».
Boga Sivori
bogasivo@yahoo.fr

  • Jeu 06 Sep 2012
  • 0 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
Visitée fois
 

Poser un commentaire

Code de sécurité

0 Commentaire(s)

[Aucun commentaire n'a encore été publié]
  • Nelson MANDELA - Biographie

    Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 1918 à Mvezo (Union d`Afrique du Sud) a été l`un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique d`apartheid avant de devenir président de la République d`Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non raciales de l`histoire du pays. Nelson Mandela entre au Congrès national africain...Lire plus»

    Posté le Jeu 04 Juil 2013 par dans
  • La leçon ghanéenne au Togo / Refus d’extradition de Koné Katinan

    Le président ghanéen John Mahama Dramani, déclaré objet de toutes le s pressions le s plus, inimaginab le s par le s hagiographes d’Ala ssane Ouattara, vient de déc larer le refus de son pays d’extrader le ministre Koné Katinan. Arrêté par Interpol Ghana et détenu à la Direction de la  Territoire ghanéen , Koné Katinan attend de connaître son sort, aujourd’hui mercredi, de la bouche des magistrats...Lire plus»

    Posté le Jeu 06 Sep 2012 par dans
  • Hommages. John Evans Atta-Mills for ever...

    A l’image du passage d’un ange, tout ou presque a été « clean» durant le mandat du regretté John Evans Atta-Mills au sommet de l’exécutif ghanéen. Il y est arrivé dans un début de polémique électorale ; il est parti presque sur la pointe des pieds… Signes d’un grand artiste de la Vie. La disparition "soudaine" de John Evans Atta-Mills a surpris tout bon observateur de la politique africaine. L’homme,...Lire plus»

    Posté le Mer 25 Juil 2012 par dans
  • Ce que Dalaï Lama pense de l'homme: de quoi nous faire revoir notre style de vie...

    Quand on a demandé au Dalaï Lama qu’est-ce qui le surprenait le plus au sujet de l’Humanité, il a répondu : « L’homme , parce qu’il sacrifie sa santé pour l’argent, ensuite il sacrifie tout son argent pour recouvrer la santé. Par la suite, il est tellement anxieux au sujet du futur, qu’il ne profite pas du moment présent ; le résultat est qu’il ne vit ni le présent, ni le futur. Il...Lire plus»

    Posté le Lun 25 Juin 2012 par dans
  • L’art de la politique : Aung San Suu Kyi capitule et le monde entier loue sa flexibilité !!

    Reculer pour mieux sauter :  alors qu’elle et son parti semblaient intraitables sur une question de formulation ayant trait à la  constitution , la lauréate du  Nobel  a finalement cédé devant la junte militaire au pouvoir. C’est  le tout premier choix politique de la Birmane Aung San Suu Kyi depuis la récente ouverture et assurément, il est du plus bel effet. En effet, si en  première  impression l’on...Lire plus»

    Posté le Sam 26 Mai 2012 par dans

PETITION

Pétition : Opération «ENSEMBLE, mettons FIN à la FRANÇAFRIQUE»

Nous lançons l’opéra tion « ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»    L’opéra tion «ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»... Lire plus»

Sigez la Ptition | Cliquez Ici

AfricaView Radio

Sondage

Qui est l'homme de l'année 2011 en Côte d'Ivoire?







Annonces Classées

Plus d'Annonces  »

Facebook