fr

en
  • Lun 27 Février 2012
  • 1 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
Filière café-cacao / Conseil des sages : N’dri N’goran Martin succède à Georges Bléhoué Aka
© Ministères par DR Activités gouvernementales: Le ministre Mamadou Coulibaly Sangafowa, à l`installation du Comité de suivi de la reforme de la filière café-cacao Photo: Le ministre Mamadou Coulibaly Sangafowa, de l`Agriculture
par : L'intelligent d'Abidjan

Le Conseil des sages de la filière café-cacao a désormais un nouveau président. Il s’agit bien de N’dri N’goran Martin qui succède au doyen Georges Bléhoué Aka. La présentation officielle du nouveau président dudit conseil a eu lieu le samedi 25 février 2012, à la Bourse du travail de Treichville.

Elu le 27 juillet 2011 à la salle des fêtes de la mairie de Yamoussoukro et mis en mission par ses pairs le 28 août 2011, le nouveau président du Conseil des sages de la filière café-cacao rêve d’une corporation organisée et structurée. Raison pour laquelle il appelle de tous ses vœux, tous les producteurs à s’approprier la nouvelle réforme mise en place et adoptée par le Président de la République, Alassane Ouattara. Toutefois, pour une prise en compte du point de vue des producteurs ainsi que de leurs préoccupations, le nouveau conseil présidé par N’dri N’goran Martin plaide pour leur intégration dans le cadre de la nouvelle réforme. «Cette réforme appelle de notre part le souhait de voir le chef de l’Etat et le gouvernement se pencher rapidement sur la place que le Conseil national des sages occupera dans la nouvelle configuration de la filière…Le conseil étant l’organe représentatif des intérêts des producteurs, sa participation en tant que composante des instances dirigeantes de la filière est avantageuse pour l’organisation des coopératives, associations et syndicats ainsi que l’Etat lui-même », a plaidé le nouveau président. Avant d’inviter les producteurs à l’unisson et surtout à taire les querelles et faire confiance aux nouvelles autorités.
«Il importe que les producteurs soient unis et bien organisés au sein des structures professionnelles afin de pouvoir bénéficier pleinement des appuis que leur apportent la filière et le gouvernement pour leur bien-être. Le Conseil des sages est là pour garantir l’union des producteurs et pour travailler à leur meilleure organisation », a-t-il ajouté en substance. Et de clarifier qu’il n’est bon pour l’Etat ainsi que pour les producteurs que le milieu agricole soit désorganisé. «C’est à juste titre que je formule le vœu de voir l’Etat s’impliquer dans l’organisation des producteurs afin qu’ils parlent d’une seule voix. Nous pensons pour cela que les représentants légaux doivent être impliqués effectivement par le gouvernement dans la gestion de la filière afin de décourager les perturbations au sein des organisations qui gèrent les intérêts des producteurs», a-t-il indiqué. Rappelant que les énormes intérêts suscités par le café et le cacao sont une source inéluctable de conflits. «Nous pouvons réellement jouer notre rôle de la réconciliation actuelle et le retour définitif de la paix en Côte d’Ivoire dès lors que les producteurs se verront pleinement associés à la conduite de la réforme», a fait remarquer N’dri N’goran Martin. Qui ne manque pas d’encourager le président de la République et surtout le gouvernement à veiller sur leurs intérêts.
Honoré Kouassi

  • Lun 27 Février 2012
  • 1 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
Visitée fois
 

Poser un commentaire

Code de sécurité

1 Commentaire(s)

ugg boots cheapugg boots cheap, le Dim 06 Oct 2013 11:14:32

nice articles

PETITION

Pétition : Opération «ENSEMBLE, mettons FIN à la FRANÇAFRIQUE»

Nous lançons l’opéra tion « ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»    L’opéra tion «ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»... Lire plus»

Sigez la Ptition | Cliquez Ici

AfricaView Radio

Sondage

Qui est l'homme de l'année 2011 en Côte d'Ivoire?







Annonces Classées

Facebook