fr

en
  • Dim 29 Jan 2012
  • 0 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
NOUVEL ALBUM : YaoBobby, invite à croire à une Afrique qui gagne
par : RFI

Pour son premier album solo, YaoBobby raconte ses Histoires d'un continent, son continent : l'Afrique. Le rappeur togolais produit un album qui lui ressemble, douze titres mêlant la limpidité de la kora à un flow déterminé. Ses textes appellent à la révolution, mais dans la vie, c'est loin d'être un énervé : rencontre paisible à Lomé avec un rappeur engagé, mais pas enragé.

Quelques coups de téléphone, et le rendez-vous est pris "On se retrouvera devant la poste de Kodjoviakopé, c’est mon quartier, c’est là que j’ai grandi…" Mais YaoBobby n'arrive pas seul : son frère et deux amis l'accompagnent, dont King Lion, un membre du collectif de rappeurs Djanta Kan, qu'ils ont créé en 1996. Dix minutes de marche, et nous voici arrivés devant une petite buvette, Lyne Cool Place : "Ici, je suis chez moi. Quand on était ados, on passait beaucoup de temps ici, pour écouter du son, discuter, composer... " YaoBobby et ses amis s'installent, tout le monde reste pour l'interview, comme une évidence.

 

YaoBobby a beau sortir un album solo, il a encore du mal à s'exprimer à la première personne du singulier. Difficile pour lui de parler de son rap sans évoquer Djanta Kan, premier groupe de rap togolais et moteur du hip hop local. "On a découvert le hip hop au début des années 1990. On a commencé à rapper ensemble et on continue... On vient juste d'organiser la 3e édition du festival de hip hop Cité K Show, qu'on a entièrement produit et financé... Même si on mène des projets en solo, Djanta Kan reste actif."

Il n'empêche, Histoires d'un continent est un album très personnel, qui lui ressemble. On y retrouve ses thèmes de prédilection, la corruption, la mal-gouvernance, les inégalités sociales... "Mon rôle en tant qu'artiste, c'est de dénoncer les choses qui me révoltent, dire ce que je pense. Les artistes sont la voix des sans-voix, et dans un pays comme le Togo c'est encore plus important qu'on n'ait pas peur de dire les choses." ? Lire la suite de cet article sur : http://www.rfimusique.com/actu-musique/musique-africaine/album/yaobobby-rap-togo-djanta-kan-histoires-continent-afrique.

  • Dim 29 Jan 2012
  • 0 Commentaire(s)
  • Imprimer
  • Partager avec
Visitée fois
 

Poser un commentaire

Code de sécurité

0 Commentaire(s)

[Aucun commentaire n'a encore été publié]
  • Whitney Houston, 1963-2012: il était une voix en Amérique

    La chanteuse, retrouvée morte samedi, était un chouïa ringarde mais elle symbolisait à la perfection l’histoire américaine de la «culture de l’émotion». Whitney Houston, morte samedi à l’âge de 48 ans , a déjà atteint le statut de diva tragique dans les panégyriques qui lui sont consacrés. Nous devrions pourtant nous en souvenir comme d’une athlète. A son apogée, dans les années...Lire plus»

    Posté le Ven 06 Avr 2012 par dans
  • NOUVEL ALBUM : YaoBobby, invite à croire à une Afrique qui gagne

    Pour son premier album solo, YaoBobby raconte ses Histoires d'un continent , son continent : l'Afrique. Le rappeur togolais produit un album qui lui ressemble, douze titres mêlant la limpidité de la kora à un flow déterminé. Ses textes appellent à la révolution, mais dans la vie, c'est loin d'être un énervé : rencontre paisible à Lomé avec un rappeur engagé, mais pas enragé. Quelques coups de téléphone,...Lire plus»

    Posté le Dim 29 Jan 2012 par dans

PETITION

Pétition : Opération «ENSEMBLE, mettons FIN à la FRANÇAFRIQUE»

Nous lançons l’opéra tion « ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»    L’opéra tion «ENSEMBLE, mettons FIN à l a FRANÇAFRIQUE»... Lire plus»

Sigez la Ptition | Cliquez Ici

AfricaView Radio

Sondage

Qui est l'homme de l'année 2011 en Côte d'Ivoire?







Annonces Classées

Facebook